http://bit.ly/abonnez-vous-cheikh-jamel

Dans cette nouvelle intervention, Cheikh Jamel Tahiri nous entraine de nouveau à l’intérieur de la Sourate la Caverne (Al Kahf), qu’il nous fait revisiter à travers un autre angle de réflexion. Il revient sur les trois temps et les trois degrés du “Tawhid”  (l’unicité), que nous retrouvons tout au long de cette Sourate « Al  Kahf », notamment dans l’histoire des gens de la caverne.  

Cheikh Jamel Tahiri rappelle ce que l’Imam Ali a évoqué au sujet de ces  trois degrés du “Tawhid” :

-  Le premier degré consiste à se débarrasser de nos « idoles »,  c’est-à-dire de tout ce qui est susceptible de perturber notre foi en  Dieu ou de lui associer quelque chose. C’est le Tawhid de l’action (al  afaali)

-  Le second degré du “Tawhid” est l’étape supérieure, dans laquelle  nous essayons de nous approcher de Dieu à travers les attributs par  lesquels nous tentons de le définir. En épousant l’un ou plusieurs de ces attributs, nous réalisons ainsi ce  Tawhid dit « des attributs » (al sifati)

-  Pour atteindre le troisième et plus haut niveau du “Tawhid”, il nous  faut, après avoir dépassé les deux degrés précédents, abolir les noms  pour accéder à l’essence divine. Il ne s’agit plus de “Dieu et moi »   mais uniquement de « Dieu », plus rien n’existe excepté sa face. C’est le Tawhid de l’essence de Dieu (al dati)  

Nous retrouvons le premier “Tawhid” chez les gens de la Caverne  lorsqu’ils quittent ce monde d'idolâtrie. Une action visant à les  rapprocher de leur seigneur.

Coran : Sourate 18 verset 14 :  Nous avons fortifié leurs cœurs lorsqu'ils s'étaient levés pour dire:  «Notre Seigneur est le Seigneur des cieux et de la terre: jamais nous  n'invoquerons de divinité en dehors de Lui, sans quoi, nous  transgresserions dans nos paroles ».  

Nous trouvons le second “Tawhid” dans la prière qu’ils font lorsqu’ils  invoquent Dieu à travers des noms. Coran Sourate 18 verset 10 :    Quand les jeunes gens se furent réfugiés dans la caverne, ils dirent: «O  notre Seigneur, donne-nous de Ta part une miséricorde; et assure nous  la droiture dans tout ce qui nous concerne».  

Enfin, ce n’est qu’au moment de leur réveil que se réalise le troisième  degré du “Tawhid”.  De tout cela nous devons tirer des enseignements afin de faire évoluer  nos âmes ...