Dans cette nouvelle vidéo , cheikh Jamel Tahiri commence par rappeler le thème de la semaine dernière concernant la Foi qui est placée à un niveau supérieur que la simple croyance en DIEU.

Elle demande patiente et courage et d’être dans l’état de servitude afin qu’elle entre dans nos cœurs.

La foi c’est agir, construire, témoigner, donc elle revêt une notion de transformation et de participation pour que nous devenions les acteurs de notre foi.

Il revient, également sur le verset où l’on évoque l’autre Nom de DIEU, qui est le Croyant : DIEU descend donc au niveau du croyant, alors que le croyant porte aussi le nom de DIEU, donc il monte au niveau de DIEU, ce qui veut dire qu’il y a un lien entre DIEU et ce nom afin que le croyant réalise le Tawhid le plus élevé et que l’on ne distingue plus Le Créateur de la créature bien que Le Créateur soit au-dessus de la créature qui est là pour Le servir (« Lui c’est Nous, Nous c’est Lui mais, Lui est Lui et Nous sommes Nous »).

Cheikh Jamel entame ensuite, le sujet du jour, le Dhikr, mot qui est traduit en français par : le rappel, le souvenir. Par exemple se souvenir qu’il n’y a de DIEU que DIEU, que le Prophète Mohamed (p) est le dernier des Messagers (p), qu’il y a un Enfer et un Paradis, etc…

Il y a aussi le Dhikr que l’on fait avec un Tasbih, le chapelet, où l’on répète certains noms de DIEU dans l’espoir d’atteindre un certain état.

Dans la sourate du noble Coran, DIEU dit au verset 55 : « Et rappelle; car le rappel profite aux Croyants ».

Pourquoi DIEU dit-Il cela, car théoriquement ce souvenir devrait amener à la foi, or ici, le souvenir profite aux croyants qui ont donc déjà la foi ?

Puis dans la sourate 87 versets 9 et 10 DIEU dit :

« Rappelle, donc, où le Rappel doit être utile ».

« Quiconque craint (Dieu) s'[en] rappellera »

Ici aussi, ces personnes craignent DIEU elles sont donc déjà arrivées à un certain niveau de la foi, donc pourquoi font-elles ce Dhikr ?

Il y a ainsi un lien entre ces versets où le Dhikr est passé à un niveau supérieur, car il s’adresse aux croyants ainsi que la crainte de DIEU.

Qu’est donc ce Dhikr, ce rappel ?

Ce rappel, ce souvenir comporte une notion de temps, comme par rapport à quelque chose qui est passé, mais est ce que ce Dhikr est lié au temps.

Un autre verset précise : « C’est Nous qui l’avons fait descendre », ce qui implique qu’il est indépendant du temps et de l’espace .

Cheikh Jamel évoque ensuite un hadith où DIEU dit :

« Si le serviteur est principalement, occupé à Me servir, Je placerai son bienfait dans la saveur de mon Dhikr. Ceci le rendra amoureux de Moi et Moi je suis amoureux de lui. Et lorsqu’il est amoureux de Moi et Moi de lui, alors J’enlève le voile qu’il y a entre Moi et lui. Je fais que cet état prédomine dans son être et que la où les gens oublient, lui n’oubliera pas.

La parole des gens de cette catégorie est celle des Prophètes, ils sont les vrais Héros, et lorsque Je veux pour les gens de la Terre une punition, Je Me souviens de ces gens-là et J’écarte alors la punition de tous ».

Quel est donc ce Dhikr ? Un souvenir de quelque chose d’oublié ? Un Tasbih ?

Tout cela est vrai mais il y a encore plus, et cheikh Jamel rappelle le verset où est évoquée l’âme pacifiée : « Ô âme pacifiée, retourne vers ton Seigneur agréante et agrée ».

Retourne indique que nous devons revenir vers un état que nous connaissions.

C’est donc cet état de l’âme pacifiée vers lequel nous devons retourner qui est le Dhikr que nous recherchons !

Un état qui est hors de l’espace et du temps.

Le Dhikr du Tasbih où du rappel n’est qu’un moyen qui nous fera retourner à l’état de Dhikr, celui de l’âme pacifiée.

Quand on atteint cet état c’est quand DIEU dit au Messager « rappelle car le rappel profite au Croyant », et qu’Il veut que nous devenions les Témoins de l’âme pacifiée et de Son Dhikr.

Cheikh Jamel Tahiri conclut en nous enjoignant à agir, à faire des efforts pour DIEU, à rechercher la Science afin d’arriver à atteindre cet état de Dhikr, tout en étant éveillés en faisant attention à nous préserver de notre ego et des pièges de Satan le lapidé.

Notre force, pour éviter ces pièges et d’être unis et de rechercher le Tawhid et de prendre conseil auprès de ceux qui sont dans la même dynamique, une dynamique de groupe qui sera alors une protection.