Dans cette nouvelle vidéo, Cheikh Jamel Tahiri commence par louer DIEU, en reconnaissance pour notre Seigneur, puis revient sur les sujets abordés dans ses analyses précédentes : la science innée, et les gens inconnus, cités dans le Coran comme étant des Croyants et Croyantes que nous ne connaissons pas, mais qui sont des personnes ayant un rôle capital à la fin des temps.

Il propose d’approfondir ce sujet et d’aller encore plus loin sur le rôle et la particularité de ces personnes.

Cheikh Jamel évoque ensuite un verset Coranique dans lequel DIEU nous explique comment il communique avec l’Homme :

Le Verset 51 de la Sourate 42 « Al Shuraa » qui dit :

« Il n'a pas été donné à un mortel qu'Allah lui parle autrement que par révélation ou de derrière un voile, ou qu'Il [Lui] envoie un Messager qui révèle, par Sa permission, ce qu'Il [Allah] veut. Il est Sublime et Sage »

Certaines traductions laissent supposer que le « Messager » en question est l’Ange Gabriel, ce qui peut fausser notre compréhension, car le verset ne le précise pas, ce qui lui permet de rester ouvert.

Quelle est la différence entre les moyens de communication avec lesquels DIEU nous parle : soit par révélation directement, soit en envoyant un Messager auquel on révèle ?

Normalement il n’y a pas d’ambiguïté dans la parole de DIEU, et c’est à nous de comprendre de quoi il s’agit ici.

Il y a toujours trois manières de voir les choses dans les enseignements divins.

Cette communication ici évoquée est générale, DIEU communique avec tous les hommes, et il ne faut pas le prendre uniquement concernant la communication avec les Prophètes.

Quelle est cette révélation ? Elle est précise comme par exemple lorsqu’ Il donne des directives à Noé, en lui ordonnant : « Construis une arche sous nos yeux avec notre révélation »

À travers un voile ? Là c’est un échange avec la créature, qui englobe différents domaines.

Ce voile entre lui et nous est une miséricorde qu’il place pour que l’on reçoive.

La troisième méthode est d’envoyer un Messager auquel Il révèle des Livres descendus sur eux, Evangiles, Coran, Torah.

Cela concerne toutes les créatures, ainsi, Il a révélé aux abeilles de prendre pour demeure les montagnes, on dépasse ici le cadre de l’homme dans cette révélation.

Cheikh Jamel donne d’autres exemples comme celui où le Coran dit : « Nous avons révélé à la mère de Moïse »… qui, elle non plus, n’était pas un Prophète

Il y a pour chacune des trois manières un degré d’intimité particulière avec le Créateur.

DIEU nous invite à travers son Livre à être ses serviteurs, donc à rétablir le dialogue avec lui, afin de comprendre ce qu’il veut de nous.

Quel rapport avec les gens inconnus de la fin des temps ? Ces hommes et femmes ont la particularité d’être des Croyants, dont les caractéristiques sont définies dans la sourate « les Croyants » au cours des 11 premiers versets, un sujet évoqué dans l’analyse précédente du Cheikh.

Mais DIEU dit aussi dans le noble Coran que « la plupart de ceux qui croient sont des associateurs », ce qui signifie que la minorité de ceux qui ne sont pas associateurs sont des vrais Croyants.

Donc les gens inconnus se sont débarrassés de toute idolâtrie et n’associent rien à DIEU, ce qui est leur particularité par rapport au reste des Croyants.

Ainsi pour que DIEU nous parle, nous devons être des Croyants qui ont les caractéristiques de la sourate « les Croyants », et qui en plus se sont débarrassés de toute idolâtrie.

C’est par ces inconnus que DIEU répand sa miséricorde d’après le verset coranique, ce qui veut dire qu’ils savent communiquer avec DIEU, et maitrisent parfaitement les trois méthodes, et c’est pour cela qu’ils deviennent cette miséricorde que DIEU répand.

Nous nous étions demandé lors d’une précédente analyse comment ils agissaient : directement ? À travers des serviteurs ? De manière invisible ?

Puis le Cheikh cite un autre verset, le 52 de la Sourate 42 « Al Shuraa » dans lequel DIEU dit :

« Et c'est ainsi que Nous t'avons révélé un Esprit provenant de Notre ordre. Tu n'avais aucune connaissance du Livre ni de la foi; mais Nous en avons fait une lumière par laquelle Nous guidons qui Nous voulons parmi Nos serviteurs. Et en vérité Tu guides vers un chemin droit »

Cheikh Jamel Tahiri relate alors une histoire avec un compagnon du 6ème Imam, Jaafar Al Saadiq, qui lui demanda quel était cet Esprit cité dans le verset ?

L’Imam lui répondit avec sa science innée qu’il s’agissait d’une créature parmi la création plus grandiose que les Anges Gabriel et Michael, qui était avec le Messager de DIEU, qui l’informait, le soutenait, et qui se trouvait également aux cotés des héritiers après Lui.

C’est donc cet Esprit que DIEU fait descendre qui est la vie de l’islam et avec lequel Il communique.

La particulaire de ces Croyants est aussi qu’ils ont cet Esprit qui les accompagne.

Puis Cheikh Jamel Tahiri questionne à propos des moyens avec lesquels ils agissent, en revenant au Coran, qui nous raconte des histoires qui sont là pour nous montrer le chemin, en particulier celles des Prophètes David et Soleiman.

David avait une aisance avec la création de DIEU ainsi que Soleiman : communication avec les animaux, les vents, les montages etc.

Ils étaient les exemples mêmes du Khalifa : Soleiman avait aussi un pouvoir de communication, voir l’épisode Coranique avec la huppe qui lui ramène un message, alors que lui-même va aussi envoyer un message à une certaine distance.

Mais il avait d’autres moyens : le djinn redoutable (le Afrit) et l’homme possédant la science du Livre

Le Afrit est capable de ramener le trône avant que Soleiman ne se lève de son siège

L’homme de science, lui, peut faire de même en un clin d’œil.

Si David et Soleiman, modèles du Khalifa extérieur, ont ce pouvoir, quel est le pouvoir et les moyens que détiennent ces inconnus de la fin des temps ?

Leur niveau est supérieur à celui qui a la science du Livre…

DIEU veut nous faire prendre conscience que le Khalifa de la fin des temps a une force et un pouvoir largement au-dessus de l’entendement, car ces personnes sont aidées par cet Esprit de DIEU : c’est leur spécificité

Pour conclure, Cheikh Jamel Tahiri revient sur la notion de science acquise et de science innée : aujourd’hui la science acquise est très développée, internet permet d’envoyer des messages à l’autre bout du monde en un clic, ce qui était inimaginable pour nos ancêtres…mais ces gens inconnus possèdent la science innée qui est supérieure à tout ce que nous connaissons !

C’est pour cela que l’on doit garder espoir en DIEU, en ces temps où nous sommes assaillis de toute part avec ces ondes « Gog et Magog-iennes ».

Face à cette science, nous sommes loin, tels des enfants, mais si nous avons bien compris la puissance de la science innée et des personnalités de nos Imams, de nos Prophètes et de ces gens que nous ne connaissons pas, nous comprendrons que tout est dépassé, et de loin.

Si l’on cherche la science et à comprendre les signes, alors on recevra de DIEU ce que l’on ne peut pas comprendre avec l’intellect !

Toute cette création a été créée pour nous servir et nous nous limitons au basique, comme manger de ses biens etc.

Ces gens-là sont les vrais Khalifa et ils ont la maitrise parfaite de toute la création car ils sont à leur place et que tout concoure à les servir : les vents, la pluie, le soleil, la neige, la terre, les djinns : tout est à leur service, et en réalité, à notre service !

DIEU ne nous a pas créés pour cette vie mais pour l’éternité, donc nos petits soucis ne sont rien, juste une illusion qui nous fait tomber dans le piège

C’est pour cela que notre foi va nous permettre de sortir de ce piège

Il finit par l’exemple du verset qui dit : « Ne croyez pas que ceux qui sont morts sur le sentier de DIEU sont morts, mais au contraire ils sont vivants et reçoivent la substance de DIEU » !

Un verset qui ne s’arrête pas avec « ils sont vivants », mais continue avec «  ils reçoivent leur substance »  Laquelle ???

C’est de cela que nous sommes en quête, et ce sont les gens qui sont inconnus qui en sont les dépositaires, vu qu’ils sont ceux par qui la miséricorde se répand sur les Croyants.

Il reste une question par rapport à eux : quel est leur comportement ? Nous devons répondre à cette question pour comprendre comment nous devons être.

Puisse DIEU nous assister afin d’avoir toujours l’espoir en Lui, avancer et effacer notre passé, en demandant pardon et le repentir, pour nous tourner vers l’objectif final qui est d’être le serviteur et de construire avec Lui.

LIBERONS-NOUS POUR LE SERVIR