Dans cette nouvelle vidéo, Cheikh Jamel Tahiri revient et prolonge l’histoire de DhulQarnayn et de ses trois voyages.

Le premier voyage lorsqu'il se dirige vers le Couchant où vit un peuple près d'une source d'eau boueuse.

Le deuxième voyage vers le Levant lorsqu'il va à la rencontre d’un peuple qui n’a pas de protection contre le soleil.

Le troisième voyage où il rencontre un peuple qui ne comprend presque pas le langage.  

La particularité du premier peuple est sa ressemblance avec les musulmans, chrétiens ou juifs d’aujourd’hui, qui ont tendance à s’accommoder des choses et à ne pas vouloir prendre des responsabilités.

Ce peuple est comme une personne à qui on décrit un fruit et qui n’a de ce fruit que cette description. Les prophètes, lorsqu’ils parlent d’un sujet, nous en parlent comme ayant goûté à ce fruit. Les prophètes et les Imams transmettent le message d’une manière à ce que nous puissions avoir le goût. Tant que nous n’avons pas goûté à ce message, alors il reste flou. Le peuple du couchant n’a pas goûté à ce fruit, c’est pour cela qu’il est brouillé (source boueuse).  

Le deuxième peuple est composé de personnes qui n’ont aucun rôle dans la création.  

Le troisième peuple est dans une certaine dynamique. C’est un peuple habitué au langage, mais qui a besoin de comprendre l’essence du langage. C’est un peuple composé de chercheurs. C’est à l'appel de ce peuple que Dhul-Qarnayn va répondre.  

Avant de porter son analyse sur ce troisième peuple, Cheikh Jamel Tahri revient sur l’eschatologie reflétée dans la troisième histoire entre Khidr et Moïse (p). Khidr va reconstruire un mur dans un village où pourtant ils ont été mal accueillis. Moïse (p), ne comprenant pas cet accueil, va demander à Khidr pourquoi ne pas avoir demandé un salaire pour l’œuvre réalisée. C’est alors que Khidr va révéler le Ta’wil de l’œuvre.  En dessous du mur il y avait un trésor laissé par un père, défini comme salih c’est-à-dire qu’il accomplissait des œuvres réparatrices, à ses deux enfants. Si on observe les trois voyages de Khidr et Moïse (p), il y a une histoire de temps. Dans la première histoire, le temps est court. Dans la deuxième, il y a un temps allongé, qui peut se compter en année. Dans la troisième histoire est une histoire de générations. Ces histoires sont une initiation au temps et à son dépassement afin de rentrer dans la science.

Cette science qui va nous permettre de découvrir, à la fin des temps, le Maître des maîtres, qui va nous apporter la dernière chose dont nous avons besoin pour aller vers la causalité des choses et nous ramener à l’origine et à l’essence des choses.   Si nous n’avons pas compris cette histoire de temps dans le troisième voyage de Khidr et de Moïse (p) alors nous ne pouvons pas rentrer dans le troisième voyage avec Dhul-Qarnayn.  

Ce troisième peuple, qui appelle Dhul-Qarnayn, a une particularité. Sa particularité est qu’il a cheminé dans les différentes histoires de la sourate la Caverne jusqu’à arriver à l’état où il appelle Dhul-Qarnayn. Il s’est exilé du monde appelant à l’idolâtrie. Il s’est isolé et a développé une unité à travers le Tawhid. Il a évité le piège des deux jardins. Il a été initié aux voyages de Khidr et Moïse (p). Et, en ultime recours, il en appelle à Dhul-Qarnayn.

Sourate Al-Kahf (18:83) :

Il dit : « Ce que Mon Seigneur m'a conféré vaut mieux (que vos dons). Aidez-moi donc avec votre force et je construirai un remblai entre vous et eux. »  

C’est un groupe qui va aider Dhul-Qarnayn. C’est un groupe uni, qui a développé les liens du cœur et le Tawhid. Parce qu’ils sont dans cet état alors Dhul-Qarnayn va leur donner des instructions. La première est de l’aider avec force. Est-ce que Dhul-Qarnayn a besoin de ce groupe ? Al abd salih est celui qui participe à la transformation du monde dans lequel il vit. Dhul-Qarnayn nous demande notre participation, pas parce qu’il a besoin de nous, mais parce que nous avons besoin de lui. Ce groupe ne réfléchit plus avec la logique traditionnelle et rationaliste. Il est prêt à recevoir la science qui transcende. Il est prêt au retour et à recevoir la science de la Genèse, la science des Noms.

Si nous suivons cette voie alors nous avons, par la permission de Dieu, la possibilité de servir Dieu et de devenir des témoins. Dieu par cette histoire nous donne les moyens pour traverser les ténèbres du monde...

Cheikh Jamel Tahiri
Appartenant à l’alchimie des deux mondes, nous sommes des occidentaux de l’Orient et des orientaux de l’Occident. C’est de cet univers qu’est né notre témoignage...
Rejoignez moi sur télégram