Dans cette nouvelle vidéo, Cheikh Jamel commence par revenir sur le sujet de la dernière analyse en commençant par le défi d’Iblis le maudit, qui, après la première séduction d’Adam et Eve (p) a eu pour projet de réaliser la séduction ultime concernant toute l’humanité, exceptée une catégorie d’hommes, les Moukhlasins dont il a été question, précédemment.

Il revient aussi sur la façon de sortir du cycle du temps sans en subir les effets néfastes et tomber dans la perdition.

Le Cheikh rappelle alors les catégories d’hommes qui peuvent réaliser cela et revenir à leur nature originelle :

La première, les Moustafouns : il s’agit de la catégorie des Élus (p), les Prophètes (p), que DIEU a favorisé pour les faire sortir du cycle du temps afin qu’ils ne subissent pas ses effets et qu’ils soient des Témoins.

L’autre catégorie est celle des Infaillibles (p), le Messager de DIEU (p), sa Fille (p), son Cousin (p) et les douze Imams (p), ils sont nommés « Al ‘Illyouns » dans le noble Coran, ils (p) ne sont jamais sortis du temps de DIEU et n’ont jamais subi les effets néfastes du temps terrestre, ils sont là comme Arguments de DIEU pour l’Humanité, témoignant de Sa Lumière sur cette terre.

Enfin, la dernière catégorie, les Moukhlasins est celle à laquelle nous aspirons, ceux qui pratiquent les quatre paramètres enseignés dans la sourate « Al Asr » (Foi, actions réparatrices, vérité, patience).

Cheikh Jamel revient ensuite sur l’histoire du début et de la fin qui est tout l’enjeu du défi d’Iblis dont le but est d’utiliser l’intelligence acquise pour séduire l’ensemble de l’humanité lors du cycle du temps.

La séduction de la fin des temps a pour but de faire tomber le maximum de personnes sauf les Moukhlasins, ceux qui pratiquent les paramètres de la sourate « Al Asr » et qui arrivent à sortir du cycle du temps pour s’élever au plus haut niveau du Tawhid, ceux qui ont retrouvé l’âme pacifiée.

Le peuple de la fin des temps a la particularité de maîtriser la Science du début et de la fin. Il s’agit peut-être de celui dont DIEU parle dans la sourate « La Caverne, 18 », qui demande assistance auprès de « Dou al Qarnayn (p)», qui se détache du cycle du temps et devient un groupe de témoins manifestant le plus haut niveau du Tawhid, où le moi disparaît pour se fondre dans la réalité de La Volonté divine.

Ces personnes ont une particularité, ils ont la Foi (al iman), ce qui nous amène au vif du sujet de cette analyse et nous amène à nous poser les questions suivantes :

Quelle est leur Foi ? Qu’est-ce que la Foi ? Sommes-nous prêts à vivre cette Foi ?

Le Cheikh cite alors la Sourate 58, verset 22 du Noble Coran :

« Tu ne trouveras pas, parmi les gens qui croient en Dieu et au Jour Dernier, qui prennent pour amis ceux qui s'opposent à Dieu et à Son Messager, fussent-ils leur pères, leurs fils, leurs frères ou les gens de leur tribu, ceux-là , Il a inscrit la Foi dans leurs cœurs et Il les a soutenus par un Esprit venant de Lui, Il les fera entrer dans des Jardins sous Lesquels coulent Les ruisseaux, où ils y demeureront éternellement, Dieu les a agrées et ils L'ont agrée. Ceux-là sont Le parti de Dieu, Le parti de Dieu est celui de ceux qui réussissent ».

Le cœur est le lieu de la Foi donc, DIEU « Les agrée et ils L’agréent » telle l’âme pacifiée qui « revient vers son Seigneur agréante et agréée »

Puis, Cheikh Jamel continue à argumenter à l’aide du noble Coran et de la Sourate 49 « Les Appartements » verset 14

« Les Bédouins  ont dit : Nous avons la Foi, dis : Vous n'avez pas encore la Foi, dites plutôt : Nous nous sommes, simplement soumis car la Foi n'a pas encore pénétré dans vos cœurs, et si vous obéissez à Dieu et à Son Messager, Il ne vous fera rien perdre de vos œuvres, Dieu est Pardonneur et Très-Miséricordieux ».

Encore une fois, le Noble Coran met en parallèle la Foi et le cœur en nous expliquant qu’être croyant c’est être pénétré en profondeur par la Foi…sinon nous sommes juste musulmans, soumis…

La Foi se vit et demande quelque chose de particulier.

Sourate 59, verset 23

« C'est Lui, Dieu, nulle divinité autre que Lui; Le Souverain, Le Sacré, La Paix, le Croyant (al mou’min), Le Prédominant, Le Tout-Puissant, Le Contraignant, Celui Qui est au-dessus de tout, Gloire à Dieu Qui Il transcende ce qu'ils Lui associent.

DIEU est ici le Mou’min, Le Croyant, Il prend donc un des noms de Ses serviteurs !!

Le verset commence et se termine par le Tawhid (l’Unicité de Dieu) et conclut par l’idée de l’associationnisme et de l’idolâtrie, car quand DIEU prend le nom du serviteur, celui-ci devient La main par laquelle DIEU agit, Les yeux par lesquels il voit etc …alors le croyant a atteint Le plus haut niveau du Tawhid.

La raison et l’intellect n’ont pas de part dans la Foi dont l’organe est le cœur, et qu’on atteint par le Tawhid.

Le Cheikh continue avec la Sourate 29 « L’Araignée », verset 2, du noble Coran.

« Est-ce que les gens pensent qu'on les laissera dire : Nous croyons, sans qu’ils soient éprouvés ? »

Nous devons tous être soumis à la séduction mais, nous avons tous les moyens de ne pas tomber dedans, tout comme Joseph (p) a été soumis à la séduction sans pour autant tomber dans son piège.

Pour nous délier et ne pas succomber dans cette séduction, nous devons nous purifier et aspirer à la Foi profonde et, pour ce faire, DIEU nous aidera et nous donnera Les signes et Les moyens de résister à cela.

Cheikh Jamel conclut avec les trois premiers versets de la sourate « Al Baqara, 2 » :

« Alif, Lam, Mim. Voici le Livre au sujet duquel il n'y a aucun doute, un Guide pour les Éveillés en Dieu. Ceux qui croient en l'Invisible, qui accomplissent la Salat et de ce que Nous leur avons attribué, ils dépensent »

Lorsque cette Foi a pénétré dans nos cœurs, nous entrons dans une nouvelle dimension, celle des vrais croyants et des Moukhlasins.

Sourate 4 les femmes verset 136

« Ô vous qui avez cru, croyez en Dieu, en Son Messager, en le Livre qu’Il a  a descendu sur Son Messager et en le Livre qu’Il a descendu avant, se sera grandement égaré quiconque renie Dieu, Ses anges, Ses Livres, Ses Messagers et le Jour Dernier. »

DIEU nous enjoint à avoir la Foi en DIEU mais aussi à son Messager (p) !

Ainsi le Messager de DIEU (p) et des Ahloul Beyt (p) sont donc La Base de notre Foi car celle-ci est déjà dans leur cœur.

Tous ces versets nous invitent ainsi à être les acteurs de la Foi : agir, réparer, transformer, assister, aider, donner... c’est ainsi que nous ne tomberons pas dans le piège d’Iblis, maudit soit-il et nous deviendrons alors des Résistants.

Partons donc à la recherche de cette Foi afin que DIEU la place dans notre cœur.