Dans cette nouvelle analyse, cheikh Jamel revient sur le sujet précèdent qui était celui du Dhikr, qui est un état, celui de l’âme pacifiée, satisfaite et satisfaisante. Le Dhikr signifie donc revenir à cet état préexistant.

Le temps

Le Cheikh pose ensuite, la question du temps dans lequel nous sommes aujourd’hui, en répondant qu’il s’agit de celui de la perfection, de la beauté, de la paix, et de la fin du « temps de la perdition » (cf. sourate « al Asr »).

Il nous rappelle l’état d’Adam (p) au Paradis, celui de l’âme pacifiée, qu’il (p) perd en suivant les réflexions d’Iblis, le maudit et qu’il (p) doit retrouver.

Iblis s’est donc donné comme mission de détourner les hommes en leur faisant goûter à l’arbre interdit, qui fait que les états d’âme perturbateurs les font entrer dans une dimension d’un nouvel enjeu : l’intellect, qui vient perturber Foi et réflexion spirituelle car Foi et raisonnement ne font pas bon ménage.

Au Paradis, les âmes auront tout ce qu’elles désirent, c’est-à-dire ce que DIEU désire.

Cheikh Jamel évoque le verset 90 de la sourate 26

« Le Paradis sera rapproché (préparé, mis en place) pour les éveillés en Dieu. »,

Quelle est cette Proximité ? Dieu nous annonce que le Paradis se prépare à accueillir les éveillés, ceux à qui DIEU envoie la Direction (houdan)

Au verset 62 de la Sourate 10 du Noble Coran, DIEU dit :

« Certes, les Intimes de Dieu seront à l'abri de toute crainte et ils ne seront point affligés »

Peur et tristesses seront remplacées par la Paix, la Miséricorde, la Beauté et la Perfection, au jour d’« Al Qyama », le Jour de la Résurrection

La « famille »

Cheikh Jamel insiste sur l’importance de vivre l’Islam à travers le modèle familial comme le Prophète (p) l’a montré.

La Parole

Quelle est-elle ? Elle devrait nous faire entrer dans le monde de la Révélation qui fait que la Paix et la Miséricorde descendent et apaisent. Elle doit donc nous apaiser devenant une action vivante.

Elle a besoin d’un support qui est la « famille » car cette Parole devient manifeste quand un groupe construit un modèle qui nous permet de nous rapprocher de DIEU et lancer les bases du Tawhid (Unicité) qui est une forteresse.

Dans le verset 5 de la Sourate 28 « Al Qasas » du noble Coran, DIEU dit :

« Nous voulons  accorder une faveur à ceux qui ont été opprimés sur Terre, en faire des Guides et en faire les Héritiers.»

DIEU nous donne la possibilité d’être des élus et entrer dans le cercle restreint de ceux que DIEU va faire hériter la Terre et seront des modèles pour l’Humanité, et ils sont ceux qui se réunissent autour d’un modèle de la « famille ».

Quelle est cette « Famille » qui est la base de la Révélation ? Pas de Révélation sans « famille »

De Quelle « Famille » parle-t-on ?

Défi de l’époque :

L’enjeu est celui du combat entre Science innée, adamique et raisonnement (donc l’intelligence artificielle)

Cheikh Jamel revient sur la Parole et fait remarquer que dans 5 sourates, DIEU dit : « Qoul », (« Dis ») alors que c’est Lui qui dit, Il veut donc nous amener à un état dans lequel c’est nous qui disons ce qu’Il dit afin que nous soyons ce que Lui veut que nous soyons.

Le peuple de « Thoul Qarnayn » (cf. sourate « la Caverne »), ne maîtrise apparemment pas la Parole, le « Qaoul ». Ils sont des gens qui cherchent le Tawhid le plus haut, et un maître qui va les mener à ce degré.

De même, lorsque Salomon (p) a besoin du trône de Belqis, deux solutions lui sont proposées, celle du djinn et celle de l’homme de la Science du Livre, qui est la Parole, qui agit instantanément.

Une Science en dehors du temps, la Parole est en dehors de ce qui est prononcé avec la langue

De quelle « Famille » parle-t-on ?

Le Cheikh conclut par le hadith suivant qui répond à cette question :

« IL y a dans la création des gens qui ne sont ni Prophètes ni Témoins, et à la place de qui les Prophètes aimeraient être. Qui sont-ils ? ils sont un peuple qui sème l’amour par l’Esprit de DIEU sans qu’il n’y ait entre eux des liens de sang ou d’argent. Leur visage est Lumière, ils n’ont pas peur quand les gens ont peur et ne sont pas tristes quand les gens sont tristes : « Certes, les Intimes de Dieu seront à l'abri de toute crainte et ne seront point affligés »