Dans cette nouvelle vidéo, Cheikh Jamel commence par revenir sur la précédente analyse en  évoquant la famille spirituelle qu’il illustre par le verset 22 de la sourate « al mujadala » du saint  CORAN

« Tu n'en trouveras pas, parmi les gens qui croient en ALLAH et au Jour dernier, qui prennent pour  amis ceux qui s'opposent à ALLAH et à Son Messager, fussent-ils leur père, leurs fils, leurs frères ou  les gens de leur tribu. Il a prescrit la foi dans leurs cœurs et Il les a aidés de Son secours. Il les fera  entrer dans des Jardins sous lesquels coulent les ruisseaux, où ils demeureront éternellement. ALLAH les agrée et ils L'agréent. Ceux-là sont le parti d'ALLAH. Le parti d'ALLAH est celui de ceux qui  réussissent ».

Ainsi, les liens du sang ne comptent pas face à la Foi et, la famille véritable est la famille spirituelle.

Dans notre vie, l’amour pour la vérité, pour la Foi et pour les messagers doit être notre priorité face à  tout le reste.

Puis le Cheikh revient sur la fin du temps de la perdition, qui est arrivée, comme le comprennent les  éveillés à qui DIEU s’adresse ; nous devons devenir ces êtres de l’éveil à qui le Livre parlera.

Sommes-nous dans ce temps ? Il apparait que oui, comme le montre par exemple l’arrivée de l’IA qui  est le summum de la méthode avec laquelle Iblis a adoré DIEU.

Aujourd’hui avec le village mondial, toutes les histoires du CORAN sont réunies et la terre entière est  corrompue, c’est donc le moment où tous les hommes sont séduits, sauf les fidèles serviteurs, les « Moukhlasins », qui ont atteint le plus haut niveau du Tawhid.

Le verset 101 de la Sourate 21 : « En seront écartés, ceux à qui nous avions promis l’excellence » vient juste après celui évoquant Gog et Magog, qui fait référence à la fin des temps (« Jusqu'à ce que  soient relâchés Gog et Magog et qu'ils se précipiteront de chaque hauteur »)

Quelle est notre responsabilité à ce moment de l’histoire, qu’ont fait les Prophètes et les Salihins ? Ils  ont toujours œuvré pour le temps futur : l’action des Salihins est en dehors du temps, elle participe à  l’élaboration du système qui sera mis en place à la fin des temps.

Dans le verset 9 Sourate 29 « L’araignée » du Noble CORAN, DIEU dit :

« Et quant à ceux qui croient et font des œuvres réparatrices, Nous les ferons certainement entrer  parmi les Salihins ».

Ces gens-là sont sortis du temps de la perdition et sont au centre du cercle, celui de l’IMAM et des  Salihins et c’est pour ça qu’ils ont une vision globale et ils œuvrent toujours pour le futur.

Pourquoi DIEU nous dit dans le CORAN que « le Paradis se prépare pour les éveillés » ? Que font-ils?  Ils préparent le terrain à l’IMAM et à Jésus, et donc DIEU prépare pour eux le Paradis.  Puis Cheikh Jamel évoque le verset 14 de la Sourate 61

« Ô vous qui avez cru ! Soyez ceux qui rendent DIEU victorieux, à l'instar de ce que 'Isa (Jésus) fils de  Maryam (Marie) a dit aux apôtres: « Qui sont ceux qui me rendront victorieux auprès de DIEU? » -Les  apôtres dirent: « Nous sommes ceux-ci » »

Que signifie être victorieux? C’ est donner la victoire à ALLAH, c’est donner priorité au projet divin et  le lieu de cette victoire sera le Sham.

Dans la deuxième partie de cette analyse, le Cheikh entame le sujet du Barzakh, qu’il tente de définir, en argumentant à l’aide des versets 99 et 100 de la Sourate 23 « Al Mouuminin » dans laquelle DIEU  dit :

« ...Puis, lorsque la mort vient à l'un deux, il dit: « Mon Seigneur ! Fais-moi revenir (sur terre), afin  que je fasse une action réparatrice dans ce que je délaissais. » Non, c'est simplement une parole qu'il  dit. Derrière eux, cependant, il y a une barrière un Barzakh, jusqu'au jour où ils seront ressuscités ».

Pour les savants, cette barrière signifie que l’homme sera dans un entre deux temps, mais le Barzakh  peut-il dire autre chose?

Dans ce verset l’homme demande à revenir car il n’avait pas fait l’action réparatrice avant de mourir.  Pour qui est ce Barzakh ? Pour quelle catégorie de personnes est-il?

Pour ceux qui ont fait les Salihats il n’y a pas de Barzakh, qui est un voile pour les autres, une  séparation, une épreuve. Les Salihins ne passent pas dans le Barzakh car ils sont en dehors du temps,  et sont dans le temps de DIEU, celui de la préexistence.

Cheikh Jamel relate ensuite un récit survenu durant une bataille que livra l’IMAM Ali et lors de  laquelle il dit : « Des gens ont vu la situation que nous venons de vivre alors que DIEU n’a pas encore  créé leurs parents ni leurs grands-parents. » « Comment est-ce possible ? » répond l’interlocuteur  de l’Imam. « C’est un peuple de la fin des temps qui nous assistera dans l’Etat où nous sommes et s’ en remettra à nous et sera notre véritable associé.

Cela signifie que l’homme a été créé dans un temps de la présence et qu’il n’a pas besoin de temps,  notamment le temps d’Iblis dans lequel il est tombé à l’origine.

A la fin des temps un groupe d’hommes réussira à se libérer de ce temps terrestre et à être ceux qui  participent dans tous les temps.