Dans cette nouvelle analyse, Cheikh Jamel Tahiri revient sur le sujet du langage abordé la semaine dernière.
Le langage divin est une action que l’homme doit mener au nom de Dieu en découvrant Ses signes. Le Livre de Dieu, le Coran, est descendu sur le cœur du Messager de Dieu. Ce livre a deux aspects.
Le premier qui est apparent ou extérieur.
Le deuxième est caché ou profond.
Le Messager de Dieu (saws) était la manifestation vivante du Coran. Il était le Coran parlant ou manifeste.
L’Imam Ali (as) disait que le Livre que l’on a entre les mains est muet et nous, les Gens de la Demeure prophétique, sommes ceux qui le font parler.
Les Imams (as) ont une importance capitale dans la voie de l’Islam et dans l’héritage prophétique.
Le Messager de Dieu (saws) a cité les deux poids, le Coran et sa Famille, et les deux vont de pair. Ces deux dimensions vont de pair et si l’on veut s’approcher du langage divin, nous devons nous les approprier. Pour que le Coran soit parlant, il faut que les gens mettent en pratique la Parole de Dieu.

Le langage est compris comme une communication entre une personne qui prie et un Dieu qui répond alors que le langage divin est au-dessus de cela car les Signes de Dieu deviennent manifestes.
L’interpellation provoque chez l’auditeur une démarche de recherche pour comprendre Ces Signes. Lorsque l’on est dans cette démarche alors le langage divin s’opère. Plus on met en pratique les Signes de Dieu, plus le langage de Dieu devient clair.
Lorsque l’on comprend qu’il y a une intimité particulière entre l’action et le langage alors on devient une personne qui marche dans les traces des Prophètes (p). Dans toutes les histoires des Prophètes (p), il y a une expérience d’initiation avec Dieu où Il les initie à son langage.
Lorsqu’un Prophète (p) est initié au langage alors il peut marcher sur la Terre avec une démarche divine et agir comme Dieu le veut.
L’expérience du Livre de Dieu permet à l’homme de devenir un témoin. Le livre devient une source de sagesse. Lorsque l’homme est pénétré par l’expérience des Prophètes (p) alors ces derniers sèment dans son cœur une graine, qui va fleurir et donner des fruits.
Il est important de saisir que Livre de Dieu est universelle, il parle à chacun. Il est le Guide dans le quotidien. Si l’on a compris cela alors on comprend que tout ce qui a dans le Livre a une importance capitale.
Les histoires citées dans le Livre paraissent lointaines alors qu’elles sont dans le présent. Elles doivent devenir les nôtres afin que leurs expériences deviennent nos expériences.

Verset 30, Sourate 2, La Génisse :

« Lorsque Ton Seigneur confia aux Anges : « Je vais établir sur la terre un vicaire (khalifah) ». Ils dirent : « Vas-Tu y désigner un qui y mettra le désordre et répandra le sang, quand nous sommes là à Te sanctifier et à Te glorifier ? » -Il dit : « En vérité, Je sais ce que vous ne savez pas ! »

Verset 75, Sourate 39, Les Groupes :

« Et tu verras les Anges faisant cercle autour du Trône, célébrant les louanges de leur Seigneur et Le glorifiant. Et il sera jugé entre eux en toute équité, et l'on dira : « Louange à Allah, Seigneur de l'univers. »

Toute création a un objectif et une finalité. Les Anges adorent Dieu par un mouvement de Lumière. La nature des Anges est l’apprentissage et l’interrogation. Un Ange ne peut pas désobéir.
Iblis est une nature différente des Anges, mais inférieure. Iblis est une intelligence qui fait appel à l’analogie.
L’homme est fait de terre et d’une manière inerte. Les Anges et Iblis font une adoration par le mouvement.
Iblis refusa de se prosterner devant l’homme car il est fait d’une matière inerte.