Dans cette nouvelle analyse, cheikh Jamel Tahiri revient sur le mois de Ramadan et le nombre 3 que l’on retrouve dans le Coran ainsi que dans ce mois à travers les trois décades. Trois étapes pour rentrer dans la nuit du Destin.

La première décade permet d’extirper du cœur de l’homme l’impureté comprise comme tout ce qui n’entre pas dans le cadre divin. Cet état est confirmé dans la célèbre sentence : « Dieu est Jaloux et Il n’accepte pas qu’il y ait dans le cœur de Son serviteur autre chose que Lui.» Pour que ce mois soit fructueux et que la Descente ait lieu, Dieu nous a mis la première décade pour purifier l’Homme. Cette première décade symbolise, aussi la Descente des Feuillets d’Abraham (p) et de la Torah.

Cette deuxième décade est une opportunité, dans ce mois béni pour les croyants de semer.

Sourate « Ta Ha », 20/117,118,119

« Alors Nous dîmes : Ô Adam, celui-là est vraiment un ennemi pour toi et ton épouse. Prenez garde qu'il ne vous fasse sortir du Paradis, car alors tu seras malheureux, car tu n'y auras pas faim ni ne seras nu, tu n'y auras pas soif ni ne seras frappé par l'ardeur du soleil.»

Dans le discours du Messager de Dieu (p) qui annonce l’entrée dans le mois béni, il (p) aurait dit : « Les portes du Paradis sont ouvertes pendant ce mois, demandez à votre Seigneur qu’elles ne soient pas fermées pour vous. Les portes de l’Enfer sont fermées, demandez à votre Seigneur qu’elles ne soient pas ouvertes pour vous ».

Lorsque l’on met en apposition ce discours et les versets cités plus haut, ceci plonge notre être dans le mois de Ramadan qui est l’image du Paradis dans lequel était notre père Adam. C’est à travers cet état que Dieu nous fait découvrir et nous fait goûter un aperçu que Dieu a préparé pour Ses fidèles serviteurs.

Comment Dieu définit-Il son mois ?

Sourate « La Génisse », 2/183 :

« Ô vous les croyants, on vous a prescrit as-Siyâm comme on l'a prescrit à ceux d'avant vous, ainsi peut-être serez vous parmi les éveillés en Dieu.»

L’Imam Jafar As-Sadiq (p) dit que Dieu n’a imposé le jeûne du mois de Ramadan à aucune communauté avant. Il cita le verset ci-dessous et aurait dit : « Dieu a imposé le jeûne du mois de ramadan aux Prophètes sans leur communauté. Il a donc privilégié cette communauté, c’est-à-dire la communauté de l’Islam, en imposant le jeûne au Messager de Dieu et à sa communauté. »

Dieu conclut ce verset par l’atteinte de l’éveil. L’un des buts du mois de Ramadan est cet éveil. Le terme « taqwa » déjà exposé dans d’autres analyses, est généralement traduit dans le Coran par la piété. Lorsqu’il traduit comme tel, nous restreignons son sens et nous ne lui donnons pas tout son potentiel, car ce mot est riche en arabe.

Cheikh Jamel Tahiri a choisi la traduction de l’éveil, car elle est fidèle à son sens étymologique. Le but du jeûne est d’obtenir l’éveil. Dans une parole de l’Imam Ali (P), il dit que deux spécificités font seulement que Dieu accepte les actes : « l’éveil et al-Ikhlas » (traduit par le culte pur, c’est-à-dire se débarrasser de tout ce qui n’est pas Dieu).

Quand Dieu accepte une action, cela veut dire qu’elle va donner un fruit, cette action va engendrer une manifestation et va opérer une transformation en nous ou dans notre entourage. Le jeûne est ici pour que nous puissions fructifier et produire quelque chose. Ce fruit, nous le récoltons durant la nuit bénie. Si Dieu nous fait Grâce et nous fait rentrer dans l’éveil, alors nous réussirons notre jeûne et nous récolterons des Fruits. C’est pour cela que Dieu dit qu’Il est la Récompense des jeûneurs.

Avec cette deuxième décade, nous sommes là pour semer. Et si nous semons alors nous allons rentrer dans l’éveil. La particularité de cette décade est que l’Évangile y est descendu ainsi que les Psaumes de David. Jésus fils de Marie (p) est le Verbe, la Parole de Dieu. C’est pour cette raison que nous devons semer la bonne parole. Le jeûne qu’ont voué Marie et Zacharie (p) a un lien avec la Parole. Pour semer la bonne parole, il faut ne pas user de la parole à des fins mauvaises. Autrement dit, il faut se taire à tout ce qui est étranger à la Parole de Dieu.

Lorsque nous faisons cela, alors nous faisons place à la Parole de Dieu. La parabole de cette bonne parole dans le Coran est comme l’arbre dont les racines et le tronc sont bien enracinés dans le sol et que les branches s’élancent dans le ciel.

L’arbre donne des fruits. Si nous semons la bonne parole, alors nous récoltons ses fruits qui sera la Révélation de l’Esprit. C’est pour cette raison que pendant cette deuxième décade, cheikh Jamel Tahiri nous enjoint à surveiller nos langues pour ne pas dire ce qu’il ne faut pas dire, de donner l’opportunité à notre langue de dire la bonne parole et de donner l’opportunité aux autres à travers notre parole d’être des témoins de cette bonne parole.

Si nous savons semer la bonne parole, nous récolterons quelque chose qui produira un changement dans ce monde.

L’éveil a un rapport étroit avec le cœur de l’Homme. Le Coran est descendu sur le cœur du Messager de Dieu (p). Dans le Coran, Dieu dit que « le Cœur n’a pas menti sur ce qu’il a vu. » C’est une station particulière du cœur que le Messager de Dieu (p) a atteint et dans laquelle la Révélation est effective. C’est la station de la Proximité.

Il est donné à tous ceux qui la recherchent, ceux qui jeûnent, de vivre un certain niveau de cette Révélation. Par l’éveil, Dieu veut nous rentrer dans l’état du cœur qui n’a pas menti car Il veut nous initier à quelque chose qui dépasse notre condition terrestre.

Tant que la Révélation reste au premier niveau, nous n’avons pas l’opportunité de goûter à ce cœur pur et à l’éveil du cœur. Nous n’avons pas l’opportunité de donner les meilleurs fruits à nos actions, nos actes et notre jeûne. Nous devons faire le jeûne non pas par obligation, mais en toute connaissance de cause.

Les trois décades du mois de Ramadan sont en train de nous initier à quelque chose de magnifique, quelque chose de plus réel que l’intellect. C’est pour cela que Dieu nous initie pas à pas pour nous faire rentrer dans un état. Quel est cet état ? Nous sommes gouvernés par les lois de la physique. Pour pouvoir rentrer dans la dimension céleste, il faut atteindre l’état de l’âme qui est en dehors du temps et de l’espace. Pour cela, il faut se débarrasser de la vie de ce monde et laisser ce cœur purifié semer la bonne parole afin qu’il puisse rentrer dans la Nuit Bénie, qui est en dehors du temps.

Sourate « Al-Imran », 3 /133

« Et concourez au pardon de votre Seigneur, et à un Jardin large comme les cieux et la terre, préparé pour les éveillés en Dieu.»

À travers ce verset, Dieu veut nous faire entendre que le monde de l’âme et de l’éveil du cœur est un monde où le temps et l’espace sont abolis. C’est pour cela que cet éveil est primordial. Et le jeûne permet d’atteindre cet éveil. Cette Nuit du Destin est une nuit qui est en dehors du temps. Ce mois est en dehors du temps et de l’espace et nous fait revenir à notre vraie nature, la nature de notre père Adam (p) lorsqu’il était au Paradis. Dans un verset, Dieu nous dit que « Le Vêtement de l’éveil est meilleur ». C’est pour cela que nous devons atteindre cet état où Dieu a enseigné les Noms à Adam (p).

Si nous avons l’opportunité d’accomplir une seule action en dehors du temps alors nous avons réussi.

Sourate « Al-Kahf » ,18 /110

« Dis : Je suis, en fait un être humain comme vous. Il m'a été révélé que votre Dieu est un Dieu Unique. Quiconque espère rencontrer son Seigneur, qu'il fasse de bonnes actions (action réparatrice) et qu'il n'associe dans son adoration aucun autre à son Seigneur. »

Pour que son action réparatrice soit une réalité, en dehors du temps, il faut le Ikhlas (enlever le shirk) et l’éveil en Dieu.