Dans cette vidéo, cheikh Jamel Tahiri  revient, d’abord sur le sujet de la semaine dernière ensuite, sur son importance afin de bien entrer dans le mois béni et réussir ce mois sacré.

Le thème concernait l’histoire d’Adam et Eve, la Genèse et leur lien avec le mois de Ramadan.

Le cheikh évoque le verset 20 de la sourate « el aaraf »

« Puis le Diable, afin de leur rendre visible ce qui leur était caché - leurs nudités - leur chuchota, disant: «Votre Seigneur ne vous a interdit cet arbre que pour vous empêcher de devenir des Anges ou d'être immortels» ».

Nous voici tels Adam, accablés et transportant nos fardeaux accumulés depuis tant d’années, à l’orée de ce mois, et découvrant cette histoire d’Adam qui est l’histoire de cette trentaine bénie.

Adam (p) descend donc avec Eve (p) de l’endroit où il était, le Paradis terrestre et  demande Pardon à son Dieu, ensuite il se met à jeûner car après avoir touché à l’arbre, il décide de ne plus rien toucher de ses fruits et nourritures jusqu’au moment où Dieu revienne vers lui durant de la Nuit du Destin (cf. les anciennes vidéos dans lesquelles ce sujet a été évoqué à maintes reprises).

Ce mois est donc ancré au plus profond de l’histoire de l’homme : Adam (p) ainsi que tous les Prophètes (p) ont tous vécu ce mois comme l’indique le verset suivant :

Al-Baqarah 2:183

« Ô les croyants ! On vous a prescrit as -Siyâm (le jeune) comme on l'a prescrit à ceux d'avant vous, ainsi atteindrez-vous la piété, »

Ce mois n’est donc pas nouveau, il fait partie du fond de l’histoire de la création de l’homme.

Ainsi, nous sommes dans le même état que celui dans lequel se trouvait Adam (p) et nous devons le vivre jusqu’à  La Rencontre de la Nuit du Destin, une nuit « meilleure que mille mois » et qui n’a donc pas de limites, une Nuit hors du temps.

Nous sommes ainsi dans la première décade, les dix premiers jours, qui représentent pour l’évènement que l’on attend, cette nuit, une période de purification : nous devons purifier nos âmes de tout ce qui nous alourdit.

Puis, la seconde décade nous verra semer, par la Parole et l’action afin de pouvoir récolter durant la dernière décade et, particulièrement la récolte qui est une naissance lors de la Nuit du Destin.

Cette purification est importante, ce sujet place l’homme au cœur de ce qu’il est réellement, une âme.

Il est doué d’une Science que Dieu lui donne sans qu’il ne fournisse aucun effort pour cela, car l’effort qu’il fournit se situe au niveau de la purification de l’âme.

Puis le cheikh évoque la sourate « le soleil » Ash-shams 91 aux versets 7/8/9/10

« Et par l'âme et Celui qui l'a harmonieusement façonnée;

Et lui a alors inspiré son immoralité, de même que sa piété!

A réussi, certes, celui qui la purifie. »

Et est perdu, certes, celui qui la corrompt. »

Dieu, Gloire à Lui jure ici par l’âme à qui Il donne le pouvoir distinguer entre le bon du mauvais

Ce qui implique donc que ce n’est pas l’intellect ou la raison qui ont cette fonction de distinguer le bien du mal, mais l’âme, et nous devons purifier cette âme avec tous les moyens possibles que nous avons : la prière, la demande du Pardon, le repentir, nos invocations, la purification de nos demeures, notre ablution, et aussi la grande ablution faite à l’entrée du mois béni : En la purifiant nous entrons dans le monde de Dieu.

Cheikh Djamel Tahiri  revient ensuite, sur le Pardon et à qui il s’adresse en évoquant un hadith du Prophète (p) qui aurait dit que : « La meilleure science est « la illaha illa Allah » (il n’y a de Dieu que Dieu) et la meilleure des invocations est « astaghfirou Allah » (je demande Pardon à Dieu) »

Avant d’évoquer le noble Coran et la sourate Muhammad (p) 47:19

« Sache donc qu'en vérité il n'y a point de divinité à part Dieu et implore le Pardon pour ton péché, ainsi que pour les croyants et les croyantes. Dieu connaît vos activités (sur terre) et votre lieu de repos (dans l'au-delà). »

Le Prophète (P) lie le Tawhid, la demande du Pardon, et ce verset avant d’évoquer le verset 110, de la sourate 18 la caverne :

« Dis : «Je suis en fait un être humain comme vous. Il m'a été révélé que votre Dieu est un Dieu unique! Quiconque, donc, espère rencontrer son Seigneur, qu'il fasse des actions réparatrices et qu'il n'associe dans son adoration aucun autre à son Seigneur»

Dans ce verset sont mis en lien le Tawhid, le fait de faire partie de ceux qui ne commettent pas le chirk, (l’associationnisme) et le Pardon.

Le Pardon est pour ceux qui font le Tawhid car tant qu’on associe des choses à Dieu, alors le Pardon n’est pas pour nous, or si nous sommes dans une démarche de la purification de tout ce qui est hors de Dieu, comme dans cette décade, alors on se donne les moyens que notre Pardon soit accepté et aussi de toucher le Livre, « que ne touchent que les Purifiés ».

En comprenant cela, nous pourront vivre le mois béni comme tous les Prophètes (p) qui l’ont vécu en comprenant qu’à chaque décade correspond un degré de Tawhid (afaali, sifati, daati) comme cela a été déjà évoqué dans d’autres analyses de cheikh Djamel.

Cheikh Djamel Tahiri  revient ensuite, sur l’histoire d’Adam (p) et Eve (p) qui pouvaient toucher à tous les arbres et fruits sauf celui spécifié par le Seigneur, Seul à pouvoir faire une différence; en effet, quand ils touchent à cet arbre, sous l’influence d’Iblis, leur nudité leur apparaît alors et ils voient le choix offert par Satan. Adam (p) fait alors la distinction entre les choses en oubliant que c’était Dieu qui montrait et faisait la distinction des choses

Il a oublié que le choix était celui de Dieu, et Iblis lui a imposé de faire ses propres choix et lui a fait oublier que le choix était le choix de de Dieu. Il comprend alors cela et demande Pardon.

Ainsi, nous ne devons pas faire partie des gens qui réfléchissent, qui font des calculs, et qui oublient que le choix incombe à Dieu.

Pour conclure, cheikh Djamel rappelle que le Messager de Dieu (p) aurait dit : « les portes du Paradis son ouvertes, demandez a votre Seigneurs qu’elles ne se referment pas.

Les Portes de l’enfer sont fermées, demandez à votre Seigneur qu’elles ne s’ouvrent pas. »

Dieu nous offre ce mois comme le plus précieux des présents pour nous faire revenir à cet état de paix originelle.