Dans cette nouvelle analyse, Cheikh Jamel Tahiri revient sur le sujet initié précédemment et l'histoire de Moïse et de Pharaon et tout ce qu’elle comporte.

Verset 24 sourate 8, Al-anfal :

« O vous qui croyez ! Répondez à Dieu et au Messager lorsqu'il vous appelle à ce qui vous donne la (vraie) vie, et sachez que Dieu s'interpose entre l'homme et son cœur, et que c'est vers Lui que vous serez rassemblés ».

Verset 70 sourate 37 Ya-Sine :

« Pour qu'il avertisse celui qui est vivant et que la Parole se réalise contre les mécréants ».

Ces versets explicitent que le message et la parole de Dieu s'adressent à ceux qui sont vivants. Et c'est avec cette condition de la vie que l'on peut comprendre la parole de Dieu.
Comment retrouver la vie et qu'est-ce qui donne la vie ? Ce qui donne la vie et ce que Dieu a recommandé, a autorisé et a interdit.
Suivre cela nous fait rentrer dans un mode de vie qui nous permet de nous purifier, de grandir et d'évoluer dans un environnement saint, dans un environnement qui va nous aider à retrouver notre vraie nature. Et pour retrouver cette vraie nature, il doit y avoir une transformation et quelque chose qui nous fait prendre conscience afin qu’il y ait une rupture entre le passé et le présent. C'est ce qui différencie la personne vivante et la personne morte de manière spirituelle.

Dans tout ce que nous développons avec notre maître Seyyed Yahya, tout cela présuppose de notre part une démarche et de vivre d’une manière différente afin d’avancer et d’aborder les signes de manière inédite.
Il faut qu’il ait la vie dans notre lecture. Lorsque nous lisons le livre de Dieu soit nous les lisons de manière extérieure soit nous le lisons d’une certaine manière avec de la joie. Mais est-ce que les signes de Dieu sont là pour un bien-être ou pour autre chose ? Les signes de Dieu sont là pour nous interpeller afin de nous donner une force et nous faire vivre un choc. Dès lors, les versets deviennent vivants.

Le livre de Dieu et sa parole doivent être comme une lumière afin qu’elle puisse dissiper les ténèbres de notre vie. C’est une lumière qui produit un choc.

Lors de l’analyse précédente, nous avons abordé l’histoire de Moïse et de Pharaon sous l’angle du secours que Dieu a apporté à Pharaon. La formule de « sauver » peut être exprimée de diverses manières. Mais exprimée de cette manière dans l’histoire de Pharaon elle ne concerne que les croyants.
Dans le dialogue entre Moïse et Pharaon, ce dernier lui pose une question sur les générations précédentes ? Moïse lui répond que sa royauté est supérieure à la royauté de Pharaon en lui disant que sa science est auprès de Dieu.

Dieu lorsqu’il dit à Moïse d’aller vers Pharaon et de lui parler avec douceur lui donne une mission. Est-ce que la mission est de libérer les enfants d’Israël ou c’est autre chose ? Apparemment, c’est pour libérer les enfants d’Israël. Cependant, les signes sont pour Pharaon. Si la concrétisation de cette histoire est pour libérer les enfants d’Israël alors pourquoi ils adorent le veau d’or après leur secours ? Et pourquoi lors de la noyade, Pharaon, lui, atteste de l’unicité de Dieu et que Dieu le sauva avec son corps ?
Est-ce que c’est à partir de là que commence réellement l’histoire de Pharaon le soumis ?

Dans cette histoire de Moïse et de Pharaon, il y a un signe pour nous car Dieu dit que Pharaon sera un signe pour le peuple qui viendra après lui.
Dieu est entrain de nous donner à travers cette histoire des outils afin de trouver les solutions et d’apporter l’alternative dans l’humanité.