Dans cette vidéo, Cheikh Jamel Tahiri poursuit son analyse de la semaine précédente concernant la sourate « La Caverne » du Saint Coran et la période eschatologique.

En préambule, il revient sur ses développements précédents en précisant que toutes les grandes religions ont évoqué le sujet de la fin des temps, n’en déplaise aux détracteurs de la spiritualité, qui souvent traitent ceux qui abordent ce thème avec mépris ou moquerie, ignorant que toute l’histoire de l’humanité est contenue dans l’eschatologie.

Mais, pour comprendre ces enjeux, il nous faut comprendre la genèse de l’homme, et la direction vers laquelle nous allons. Car, c’est au commencement que Dieu nous a dévoilé notre mission et ses objectifs. La Sourate «  La Caverne » est très importante pour comprendre ces enjeux ainsi que les évènements que nous vivons aujourd’hui, pour ne pas avoir à les subir, car ils font partie du Plan divin.

Cheikh Djamel nous rappelle que la réalité dépasse la matière et que l’homme est un être spirituel pour qui les Messages prophétiques n’ont eu pour seul but de l’élever et lui expliquer la condition dans laquelle il vit afin qu’il puisse exister sans contradictions entre ce qui se passe dans le monde physique et sa réalité spirituelle.

C’est ainsi que nous pourrons aborder les temps que nous vivons de manière très différente et très sereine, car tout est maîtrisé dans le cadre du Projet divin.

La sourate « La Caverne » évoque donc, l’évolution de l’homme, de son origine jusqu’à l’avènement final de l’apparition du Mahdi (p) et de Jésus  (p) à la fin des temps. Le cheikh rappelle que la lecture de ses dix premiers et dix derniers versets est fortement conseillée aux musulmans, notamment durant la période particulière que nous vivons, actuellement.

Il nous rappelle le dixième verset de la sourate :

« Quand les jeunes gens se furent réfugiés dans la caverne, ils dirent: Ô notre Seigneur, donne-nous de Ta part une Miséricorde; et assure-nous la droiture dans tout ce qui nous concerne» »,

dans lequel les gens de la caverne firent leur prière, avec l’aspiration de quitter un monde vivant dans une réalité qui est en dehors de celle que Dieu a prévue pour l’homme.

Ensuite, cheikh Tahiri s’interroge sur le sens du onzième verset dans lequel Allah dit:

« alors nous avons assourdi leurs oreilles dans la caverne pendant de nombreuses années »

Qu’est-ce que cela veut-il dire ?  

Il nous explique qu’à partir de ce verset, les personnages entrent dans un nouveau Temps, celui de l’eschatologie. Telle est la démarche qui doit être la nôtre.

Les dix premiers versets doivent donc être récités à la fin des temps afin d’entrer ensuite, dans ce Temps réel, celui de l’eschatologie. En continuant la lecture de la sourate, nous entrons dans l’histoire des deux jardins qui nous montre le piège dans lequel nous ne devons pas tomber : lorsque nous obtenons un résultat dans notre cheminement, nous ne devons pas nous laisser perturber par cette découverte car elle n’est qu’un moyen et nous risquons de penser que nous sommes ceux par qui cela s’est fait alors que nous ne sommes rien, mais c’est seulement Lui qui est (Dieu). Car c’est Lui qui réalise à travers nous : c’est l’histoire de la création de l’homme et du Khalifa.

Avant de passer à l’histoire de Moïse (p) et Al Khidr (p), Dieu nous rappelle la genèse et Adam, pour nous montrer qu’Iblis s’est arrêté au niveau de l’histoire des deux jardins, en pensant que c’était grâce de ses efforts qu’il avait évolué oubliant Dieu et le Tawhid.  

L’histoire d’Al Khidr et Moïse va nous mener ensuite, pas à pas vers une nouvelle réalité que tout chercheur doit désirer découvrir avec une soif de recherche intense. Dans cette histoire figurent donc trois récits et un personnage Al Khidr qui, d’après le Saint Coran,

« possède une science émanant de (nous) Dieu »

C’est cette Science que Moïse (p) veut découvrir, ainsi que La destinée de l’homme, et à notre tour, nous devons être dans cette démarche et espérer, intensément découvrir cette extraordinaire Science. Entrer dans cette dimension de la Science demande de la patience, de l’endurance et de la foi, comme Al Khidr l’enjoint à Moïse.

Ce dernier ne sera pas patient dans le sens où il ne comprend pas la démarche d’Al Khidr : il y a un fossé entre son monde et celui qu’Al Khidr lui fait découvrir et, traverser ce passage n’est pas aisé.  Puis Al Khidr explique que cela n’est qu’un Thikr, et ce mot, contrairement aux explications traditionnelles fait ici référence au futur et à l’eschatologie. En effet, ces 3 histoires lors de ce voyage initiatique font toutes références au futur. Al Khidr suit Un ordre divin, il est la représentation de ce que nous devons réaliser pour acquérir cette Science qui transcende le raisonnement classique et la logique conventionnelle. Si nous ne sommes pas initiés et préparés à dépasser ...

Cheikh Jamel Tahiri
Appartenant à l’alchimie des deux mondes, nous sommes des occidentaux de l’Orient et des orientaux de l’Occident. C’est de cet univers qu’est né notre témoignage...
Rejoignez nous sur Telegram