Cheikh Jamel Tahiri
Appartenant à l’alchimie des deux mondes, nous sommes des occidentaux de l’Orient et des orientaux de l’Occident. C’est de cet univers qu’est né notre témoignage...
Rejoignez moi sur Telegram

Dans cette nouvelle vidéo, Cheikh Jamel Tahiri revient sur le sujet de la sourate, 18 LaCaverne et sur son caractère sacré, notamment par ce qu’elle comporte par les temps particuliers que nous vivons.  

Il commence son allocution en rappelant que nous vivons, actuellement des temps difficiles et incertains qui éprouvent toute l’humanité et à qui il souhaite la paix.  Il rappelle également, que depuis des années, lui et le groupe qui l’accompagne, ainsi que ceux qui suivent ce message, travaillent leur foi et leur spiritualité, en essayant d’évoluer et de grandir, tout en témoignant de cela.  

Un témoignage qui prend tout son sens aujourd’hui, à travers les événements présents et leur dimension eschatologique.

Cheikh Jamel explique qu’en réalité, tout ce que les Prophètes (p) nous ont transmis n’avait qu’un but : la fin des temps, et le commencement, les deux étant réunis dans une même temporalité.  Ces personnages saints étaient les premiers lanceurs d'alerte et leur Message concernait les temps futurs, les temps eschatologiques que nous vivons, aujourd’hui.

Le Cheikh ajoute que nous arrivons dans un temps où la Révélation divine devient manifeste car sa compréhension devient permise.

En effet, nous ne pouvions pas comprendre, auparavant de la Parole de Dieu ce que nous comprenons aujourd’hui, car les signes ne deviennent manifestes qu’en des temps donnés.

Une Parole de Dieu qui se place au-dessus des mots et dont la compréhension dépasse les mécanismes de la logique et de l’intellect. Nous devons dépasser ces limites de la raison et prendre Dieu comme Guide qui nous emmènera là où Il Le souhaite et, dans ce voyage, il y a une évolution dans notre compréhension à travers Ses signes afin de progresser sur Ce chemin et Cette voix.  

Cheikh Jamel Tahiri revient ensuite vers le cœur du sujet, la sourate la « Caverne » qui recèle des trésors et des indices sur les temps que nous vivons et qui dépassent l’entendement. Une sourate dont toutes les écoles de l’islam recommandent la lecture et dont la récitation est très recommandée, en particulier à la fin des temps, une période qu’elle concerne.

Notamment les dix premiers versets ou les dix derniers qui nous protègent de Gog et Magog. La sourate « La Caverne » concerne donc, les temps eschatologiques et tout ce qu’elle comporte a un lien avec cette époque si particulière.

Puis, le Cheikh détaille l’enchaînement des histoires qui constituent cette sourate et la logique que cela représente : D’abord, les premiers versets et l’histoire des Gens de la caverne, qui fuient le contexte anti religieux de leur époque pour faire une prière qui les amènera en quête de l’Unique et les séparera de leur peuple injuste et athée.

(Cf. verset 16 : « Et quand vous vous serez séparés d'eux et de ce qu'ils adorent en dehors d'Allah, réfugiez-vous donc dans la Caverne: votre Seigneur répandra de Sa miséricorde sur vous et disposera pour vous un adoucissement à votre sort. »  

Faisons cette démarche et, alors Dieu nous prendra en main pour nous diriger comme Il l’a fait avec eux. Ensuite, il revient sur un verset particulièrement magnifique qui conclut cette première histoire et qui indique qui nous devons fréquenter pour continuer à cultiver ce cheminement vers Dieu.

Le verset 28 :

« Fais preuve de patience [en restant] avec ceux qui invoquent leur Seigneur matin et soir, désirant Sa Face. Et que tes yeux ne se détachent point d'eux, en cherchant (le faux) brillant de la vie sur terre. Et n'obéis pas à celui dont Nous avons rendu le cœur inattentif à Notre Rappel, qui poursuit sa passion et dont le comportement est outrancier. »

Arrive ensuite, la seconde histoire, celle des deux jardins, dans laquelle un homme oublie que tout provient de Dieu et par Sa Permission et non pas grâce à nos efforts (qui sont néanmoins nécessaires) comme le lui rappelle l’autre protagoniste.

Cheikh jamel nous explique alors que l’histoire de la Caverne est, en réalité un code pour le cheminement de l’homme vers l’Homme parfait : son cheminement spirituel, du début à la fin. Toute ces histoires sont un chemin pertinent qui nous fait évoluer et nous fait passer de degré en degré et le récit des deux jardins se trouve à ce moment là pour une raison précise : lorsque nous entrons dans la caverne, nous obtenons un certain résultat, mais si nous oublions que ce résultat ne provient que de Dieu, alors nous tombons, nous aussi dans le piège d’iblis, et le piège dans lequel est tombé l’homme de l’histoire des deux jardins. Le piège de l’ego, de l’oubli, de l’orgueil et de l’arrogance.

C’est donc à ce moment là que nous devons faire attention à ne pas tomber dans le piège d’iblis pour pouvoir alors entrer dans la Science de l’inné : celle de Al Khidr et de la troisième histoire. Nous prenons alors conscience de La puissance et de La force de La Science que Dieu a réservée à l’Homme.  À ce moment là, nous dépasserons iblis dont la méthode de compréhension et ...