Dans cette nouvelle vidéo, cheikh Jamel Tahiri commence par un préambule sur le rôle de chacun de nous et notre responsabilité dans le monde dans lequel nous évoluons.

Le témoignage

Il explique que notre rôle n’est pas de transmettre une religion ou une idéologie mais plutôt d’être des témoins parmi les hommes et de devenir les signes de Dieu. C’est la responsabilité qui est la nôtre et nous devons élever le débat en témoignant, auprès de toute l’Humanité et non pas pour une catégorie de personnes.

« Le Oummi »

Il revient, ensuite sur le sujet de l’analyse précédente et évoque la sourate « Le Vendredi/Joumou’a, 62 » et le sujet du « Oummi », un mot qui a été mal compris et traduit par illettré ou analphabète.

Cet adjectif est attribué au Prophète (p) et ne peut donc comporter une signification péjorative ou négative. Oummi est celui qui est pur, vierge, de toute réflexion et n’a pas été souillé par le raisonnement ou le choix.

En effet, on nous impose toujours un choix, pro ou anti, afin de nous éloigner de cette Révélation et cette Parole divine.

La Parole de Dieu ne se concrétise que pour ceux qui sont Oummi et ne sont pas dans la réflexion, qui biaise la compréhension de La Révélation.

Comment retrouver La Direction vers Dieu ?

En redevenant Oummi afin de recevoir les Signes et la Lumière divine alors qu’Iblis souhaite mener l’homme au plus haut niveau de la réflexion.

Aujourd’hui, ce plus haut niveau de réflexion est représenté par l’avènement de l’IA, qui, tant qu’elle est au service de l’homme n’est pas néfaste, mais si nous la considérons comme le summum de la Vérité et de la Science alors nous tombons dans le piège d’Iblis.

« Tu verras les gens entrer en foule dans la Religion de Dieu »

Cheikh Jamel évoque, ensuite un autre sujet, celui de l’époque du règne des Moukhlasins, les croyants qui ont atteint le plus haut niveau du Tawhid et qui sont les gens de la fin des Temps, qui répondent au défi d’Iblis.

Ce groupe de Oummi réunit des personnes provenant de différents horizons sociaux ou religieux, mais qui sont unies dans leur vision commune de la Lumière du Tawhid et de la Révélation.

Ils apporteront l’alternative et la Victoire dans ce monde dominé par l’intellect.

Il parle alors de la sourate coranique 110, « Al Nasr », et des versets suivants

  1. « Lorsque viendra le Secours de Dieu ainsi que la Victoire,
  2. et que tu verras les gens entrer en foule dans la religion de Dieu.»

Il évoque le mot « afwajan » (traduit par « en foules ») que le cheikh tente d’expliquer de façon totalement contraire à la signification commune, car au moment de la victoire finale de l’Islam, le Coran nous révèlera qu’il y aura peu de monde (« un petit groupe parmi les derniers »).

Qui est « Dhou al Qarnayn (p) » ?

Enfin, cheikh Jamel conclut en revenant, une fois de plus sur la sourate « La Caverne », si importante dans la compréhension de notre époque et du chemin à suivre.

Il revient sur le personnage mystérieux et énigmatique de « Dhou al Qarnayn (p) », que la majorité des savants identifie comme un personnage venu du passé (Alexandre le grand, Cyrus, etc...) et qui est l’homme des deux époques (non pas l’homme aux deux cornes comme cela a pu être dit).

Il connaît la cause et la causalité de toute chose, son origine et sa finalité, ce qui le mène vers trois peuples.

Cheikh évoque, ensuite le récit suivant à propos de « Dhou al Qarnayn (p) » :

Jésus, l’Esprit de Dieu (p) aurait dit : « En toute vérité, certes, je dis que je suis Dhou Al Qarnayn car j’ai été Témoin des deux époques de chaque communauté, selon la Prophétie parlant du futur dans le saint Coran. Ceux qui sont brûlés par la chaleur du Soleil (Jésus) sont parmi les musulmans qui m’ont refusé, quant à ceux qui sont assis devant une source boueuse dans l’obscurité, ce sont les chrétiens qui n’ont pas levé leurs yeux vers le Soleil, quant au groupe de gens pour qui la Protection (Barrage) a été construite, ils sont mon Groupe.

En toute vérité, seul leur Dinn va les sauver de l’instigation de l’ennemi, toute base éphémère (fragile, faible) sera toujours broyée par l’impiété et l’incroyance, néanmoins, ce groupe aura une longue vie, Satan ne les vaincra point et son parti n’aura point d’emprise sur lui (le groupe) car certes, l’Argument de ce groupe est plus aiguisé qu’une épée et plus pénétrant que des flèches et il restera vainqueur sur tout Dinn jusqu’au Jour de la Résurrection.

Quel malheur pour ces impudiques qui ne m’ont pas connu !!!

Comme furent enténébrés ces yeux qui ne virent point la Lumière de la Véracité et de la Vérité !!! Ils ne peuvent me voir parce que l’obstination (la déviation, l’indocilité) a enténébré leurs yeux, les rendant aveugles, elle a pris possession de leurs cœurs et étendu des voiles sur leurs yeux.

S’ils se mettaient assidûment et sincèrement en quête, en purifiant leurs cœurs de la rancœur (rancune), jeûnant le jour, veillant la nuit, implorant, pleurant, il y aurait eu un espoir que Dieu leur fasse voir qui je suis, ils doivent craindre de se passer de Dieu. »

Ici jésus s’identifie à lui, mais il peut aussi être identifié à l’imam mahdi, l’imam Ali a été identifié à lui etc.

Le groupe de la fin

Son histoire n’est pas figée dans le temps, elle est celle du début et de la fin, et lui, il (p) traverse tous les temps et vient nous expliquer comment Dieu a réparti les hommes en catégories que cheikh définit ensuite :

Le premier peuple, celui du choix, il sera jugé en fonction de cela.

Le second peuple se nourrit du fait de ne voir que les défauts chez les autres et qui ne réfléchit même pas.

Enfin, le troisième peuple, le meilleur des peuples, il connaît Dou al Qarnayn (p) et possède une vision de la Réalité divine.

Ce groupe réuni toutes les catégories de personnes qui ont compris qu’il n’y avait qu’un seul Choix, celui de Dieu.

Ainsi, comme ce groupe le fait, nous devons demander à Dieu de faire ce que Lui veut et non pas ce que nous, nous voulons.