http://bit.ly/abonnez-vous-cheikh-jamel

Dans cette nouvelle vidéo, Cheikh Jamel Tahiri développe le sujet du « cœur et de la  raison »  

Il tente de comprendre et d’expliquer quels sont les mécanismes de ces  deux centres de réflexion, et de savoir quelle doit être la démarche  pour aller vers Dieu ; doit-elle être raisonnable et quel est le rôle du  cœur dans tout cela ?  

Des questions que tout le monde se pose et auxquelles il n’est pas  simple de répondre.  

La raison fait souvent référence à l’intellect, à l’intelligence et au  cerveau, en arabe ce terme est nommé « ‘AQL » et beaucoup de récits  (hadiths) y font référence, or il y a une défaillance dans les  traductions et la compréhension de ces récits, qui associent le « ‘AQL »   à l’intelligence.

Il revient sur l’explication donnée par le savant Seyyed Kamal Haydari,  qui affirme que « AL ‘AQL » est diffèrent du « TA’AQOUL » qui est le  mécanisme de l’intelligence (qui passe par le cerveau), et donc la  raison telle qu’on l’entend couramment, mais ce mécanisme est différent  de ce que nos Prophètes entendent lorsqu’ils parlent du « ‘AQL », qu’ils  situent à un autre niveau.

En réalité le « ‘AQL » est la Première Intelligence, c’est la Lumière  Mohammadienne, la Première Lumière que Dieu a créée, ce qui est très  différent du simple fait d’utiliser le raisonnement logique du cerveau.

Cette première intelligence est celle qui est dans la totale obéissance à  Dieu, dans laquelle il n’y a pas de réflexion, il s’agit de lumière  pure, et d’obéissance totale.  

La raison, en revanche, implique d’avoir une certaine approche et une  certaine logique, et de refuser d’obéir si cela est contraire à  l’intellect. Il y a donc de l’humain qui rentre dans cette raison-là, ce  qui est différent de la Première Intelligence qui elle, est au-dessus  de tout.  

Cheikh Jamel évoque également les trois degrés de certitude : « ‘ilm al  yaqine », « ‘ain al yakine » et « hak al yakine » (la science de la  certitude, l’œil de la certitude et la vérité de la certitude).

Le premier, « ‘ilm al yakine » concerne la raison intellectuelle, le  second degré, l’œil de la certitude, « ‘ain al yakine », fait intervenir  une vision, quant au troisième degré, il nous fait entrer en présence  de la cause.  

Cheikh Jamel Tahiri illustre ensuite sa démonstration par le verset 46  de la Sourate 22 du noble Coran dans lequel Dieu dit :  

« Que ne voyagent-ils sur la terre afin d'avoir des cœurs pour  comprendre, et des oreilles pour entendre ? Car ce ne sont pas les yeux  qui s'aveuglent, mais, ce sont les cœurs dans les poitrines qui  s'aveuglent. »  

C’est donc le cœur qui réfléchit, d’après le verset, or ça devrait être  le cerveau si l’on se réfère à la définition classique de « ‘AQL », mais  ici, Dieu place ce « ‘AQL » au niveau du cœur.  

Cheikh Jamel Tahiri revient également sur la célèbre phrase de Blaise  Pascal qui affirmait : «  Le cœur a ses raisons que la raison ne connait  point », adage utilisé souvent à tort, et qui fait référence à la  religion, car le penseur français  voulait expliquer ici que Dieu ne se  découvre pas avec la raison mais avec le cœur.  

Ce cœur qui doit donc prendre le relai de la raison, comme le noble  Coran nous l’explique à travers de nombreux exemples et récits dont il  foisonne.  

L’Histoire coranique par excellence qui démontre cela est celle de Moïse  et d’ « Al Khidr » dans la sourate « La Caverne », dans laquelle le  Prophète Moïse part en quête d’un maître spirituel et rencontre le «  ‘abd al salih » qui l’entraîne dans un voyage initiatique où il vivra  trois histoires qui ne sont pas compréhensibles par le cerveau et la  raison classique. Ce n’est qu’à l’issue du voyage que « Al Khidr »  explique les causes de ses actions qu,i à première vue, n’étaient pas  raisonnables.  

Si on n’est pas entré dans le domaine du cœur nous ne pouvons pas  comprendre la plupart des histoires et évènements relatés dans le Coran,  comme par exemple la naissance de Jésus fils de Marie alors que cette  dernière n’a jamais été touchée par un homme, ce qui est raisonnablement  impossible.  

Pour découvrir la puissance du Coran et apprécier les trésors qu’il  renferme, nous devons être initiés aux choses du cœur.  

Quand on découvre Dieu avec la raison, nous devons ensuite passer à une  initiation. Celle-ci nous fera entrer dans le monde du cœur, d’où  l’importance de rechercher cette initiation qui nous permettra de  comprendre les choses avec le cœur et de dépasser la raison, afin  d’apprécier la parole de Dieu et Sa Création à leur juste valeur.  

Aujourd’hui on tente d’aveugler nos cœurs et on nous explique que la  raison prime sur tout le reste, ce qui est faux ; le cœur dépasse la  raison, et c’est avec les cœurs que nous devons réfléchir.