http://bit.ly/abonnez-vous-cheikh-jamel

Dans sa nouvelle allocution, Cheikh Jamel Tahiri nous rappelle  l’invitation de Dieu à nous purifier durant ce mois sacré de Ramadan,  particulièrement durant la première dizaine de cette période bénie.  

Il développe les deux dimensions de la purification, l’une, intérieure,  et l’autre, extérieure, toutes deux liées, tout en précisant que  l’impureté extérieure nuit à la purification de l’âme.  Cheikh Jamel nous explique ainsi comment se purifier extérieurement à  l’approche du mois béni de Ramadan,  comment purifier son environnement, sa maison et son corps.  

L’étape suivante est la purification de l’âme, que l’on doit effectuer  au quotidien mais pour laquelle nous devons mettre encore plus de notre  énergie durant ce mois béni.  

Le Saint Coran parle de plusieurs types d’âmes :

l’âme pure, parfaite,  pacifiée…

Et puis il y a l’âme qui ordonne, celle qui suggère et celle  qui est inspiratrice.  

Afin de faire apparaître notre âme purifiée nous devons tuer cette  personnalité que nous avons construite à travers des images, des actions  ou des pensées qui ne font pas partie de la foi et du monde divin et  qui nous ont été inspirés ou suggérés par ces âmes qui ne sont pas «  nous ».

C’est pour cela que Dieu nous envoie ses Prophètes, afin que les hommes  se purifient et reviennent à leur âme pacifiée, cette âme universelle  qui est descendue sur notre père Adam, et qui est évoquée dans la  Sourate 89 du Saint Coran, « Al Fajr » (l’aube naissante), dans les  versets 27 à 30 :  

« O toi âme apaisée  retourne vers ton seigneur, satisfaite et agréée ; entre donc parmi Mes serviteurs, et entre dans Mon paradis ».  

Le jeûne, les prières, toutes nos adorations, mais aussi nos actions  réparatrices, nous aident à nous débarrasser de notre ego afin de  retrouver notre âme pacifiée et purifiée. C’est dans cette optique là  que nous devons travailler et agir.  

Si nous réussissons cette séparation de ce “moi”, si nous arrivons à  nous en libérer et à triompher dans ce combat contre l’ego, alors nous nous élevons et nous sommes prêts à entrer dans la seconde partie du mois de Ramadan.